Vous êtes ici : Accueil :: Les produits du Goût :: Thé :: La dégustation du thé chinois : tout un art?

Le goût dans nos assiettes

Trucs et Astuces

La dégustation du thé chinois : tout un art?

Le thé est la boisson la plus consommée au monde (après l'eau bien sûr). Connue depuis plus de 2000 ans en Chine - le berceau du thé - cette boisson est aujourd'hui appréciée dans de très nombreux pays.

Les variétés de thés consommées et les modes de préparation sont donc très variables selon les cultures : qu'y a-t-il de commun entre un thé noir en sachet infusé "à l'anglaise" et additionné de lait, un thé vert à la menthe préparé au beau milieu du désert, et un thé matcha préparé par un maître japonais lors d'une cérémonie qui peut durer plusieurs heures ? Pas grand chose si ce n'est l'objectif final : boire une infusion de thé.

Le thé peut être comparé au vin à plusieurs égards : richesse et complexité des palettes aromatiques, importance et influence des terroirs, des années et des périodes de récolte, des processus de fabrication, du vieillissement... et comme dans le monde du vin, on trouve de tout, les meilleurs crus classés côtoyant les piquettes les plus infâmes. Si les palais français sont en général éduqués pour apprécier le vin, le thé est souvent réduit à sa plus simple expression : le sachet. Et pour continuer le parallèle avec le vin, un thé en sachet est bien souvent comparable à un mauvais vin de table.

Les avantages des thés en sachet semblent pourtant nombreux : faciles à trouver dans n'importe quel commerce, rapides et pratiques à infuser, pas très chers, goûts multiples et variés. Cependant, tous les amateurs s'accordent à dire qu'une fois qu'on a goûté aux thés d'origine, en feuilles, il est difficile de revenir aux thés en sachets. Il suffit de comparer le contenu d'un sachet de thé à de "vraies" feuilles de thé pour se faire une idée (voir photo).

Alors comment sauter le pas ? Comment aborder ces thés auxquels rien n'a été ajouté, ces thés dits "d'origine" ? Sont-ils nécessairement difficiles, longs et délicats à préparer ? Sont-ils forcément hors de prix et difficiles à trouver ? Oui et non !

- Oui dans la mesure où pour déguster les meilleurs thés chinois, certains amateurs sont prêts à les acheter à prix d’or et ils les préparent dans des théières bien spécifiques. Dans ce cas il faut consentir à un investissement matériel non négligeable et suivre certaines règles très précises pour ne pas dénaturer ces grands crus précieux.

- Et non, parce qu'il y a des moyens très simples, rapides et peu coûteux de préparer comme il se doit des thés chinois de qualité.

Boire un « vrai » thé n’est pas plus onéreux que de consommer un thé en sachet : plusieurs personnes ont réalisé des comparatifs thé en vrac / thé en sachet pour déterminer le coût de revient au litre de thé préparé, et contre toute attente le sachet n’est pas si bon marché que l’on pourrait le penser de prime abord. Tout simplement parce que l’on trouve facilement de très bons thés chinois à moins de 8€ / 100g et que ces thés en feuilles vont être infusés plusieurs fois. Une boîte de sachets à 2,50€ (50g de poussière) ne permettra pas de préparer autant de thé que 50g de thé en vrac. Au-delà de cet aspect financier, la comparaison gustative est sans appel.

Voici deux objets extrêmement efficaces qui vous permettront d'infuser à peu près n'importe quel thé chinois : le zhong (prononcez 'djong') et le set à dégustation.

Le zhong est d'origine chinoise et il est totalement adapté à la préparation des thés de Chine, quelle que soit la couleur du thé. Le set à déguster, utilisé par les professionnels du thé pour juger de la qualité des thés qu'ils sélectionnent, fonctionne tout aussi bien et est un peu plus simple à manipuler mais n'a pas le charme du zhong. Ce dernier est également plus évasé, ce qui permet aux feuilles d'avoir plus de place pour se dérouler. La porcelaine a l'avantage de ne pas conserver les goûts des thés qu'on y infuse. Préférez donc un zhong en porcelaine à son homologue en terre cuite, surtout si vous comptez y faire infuser des thés de différentes sortes.
Vous pouvez vous procurer ces objets dans les boutiques spécialisées, ou sur internet.

De quoi avez-vous besoin pour préparer un thé chinois ? Pas grand chose finalement : de l'eau chaude, un zhong et une tasse (ou un set à dégustation), et du thé !

Difficile de faire un choix parmi les centaines de références disponibles sur le marché, je vous propose donc de commencer par un thé de légende, le Tie Guan Yin (prononcez "tié kouanne yin"). C'est un thé wulong (ou oolong) qui se décline en plusieurs types : plus ou moins oxydé, plus ou moins torréfié. Je vous conseille de choisir un Tie Guan Yin faiblement oxydé et très peu torréfié.

Ce thé se révèle riche en arômes et très agréable à déguster. Vous serez peut-être surpris par son goût surtout si vous avez l'habitude de consommer des thés parfumés. Dans ce thé "d'origine", les arômes perceptibles sont absolument naturels : rien n'a été ajouté aux feuilles du théier. Celles-ci ont été récoltées, flétries, oxydées, torréfiées, roulées, séchées, et emballées.

L'idéal est de verser au préalable de l'eau bouillante dans votre zhong pour le "préchauffer" afin que la température soit maximale lors de l'infusion, mais ce n'est pas indispensable pour un premier essai

1. Versez du thé dans votre zhong, de façon à ce que les "billes" de thé en recouvrent le fond mais pas davantage, et faites chauffer de l'eau.


 

Les thés wulong (appelés "bleu-vert" en Chine) ne sont pas fragiles comme peuvent l'être les thés verts. On peut donc (et on doit) utiliser une eau très chaude pour que les feuilles de déroulent. Pendant que l'eau chauffe, profitez-en pour apprécier l'odeur des feuilles roulées : c'est frais, végétal, un peu boisé, floral avec des notes de torréfaction qui font penser à du pain grillé, de la brioche...

2. Versez l'eau sur les feuilles, et placez le couvercle sur le zhong.

Avant de verser la liqueur dans la tasse, saisissez le couvercle du zhong et sentez les arômes qui se sont accumulés sous le couvercle. Vous serez surpris de constater combien ils diffèrent de ceux que vous aviez pu sentir dans les feuilles sèches !

3. Au bout d'une minute à peine, vous pouvez vider le contenu du zhong dans votre tasse, et déguster !

 


Attendez quelques instants pour porter la tasse à vos lèvres, pour ne pas vous brûler ! Profitez de ce temps pour admirer les feuilles qui ont commencé à se dérouler dans le zhong. Si votre thé est de qualité vous devriez apercevoir au bout de deux ou trois infusions de grande feuilles de thé plus ou moins intactes, telles qu'elle étaient lorsqu'elles ont été récoltées ! Sentez les feuilles encore chaudes, et buvez maintenant. Des arômes de fleurs, de végétaux frais et des notes boisées devraient ravir vos papilles. Si les arômes ne vous semblent pas assez prononcés, remettez de l'eau sur vos feuilles et infusez un peu plus longtemps.

 

Avec ce type de thé, vous pouvez faire de nombreuses infusions successives (une dizaine) en augmentant petit à petit la durée des infusions.

Au bout de deux ou trois passages, les feuilles seront complètement déroulées, prenez le temps de les admirer !

Faites des essais, expérimentez, sentez, goutez, l'univers du thé est sans limite !

Retrouvez le blog de Vacuithé


Identifiez vous, et envoyer cette page sur votre blog.



ImprimerEnvoyer


Et vous, qu'en pensez-vous ? Une réaction, une expérience à partager : postez un commentaire !

Commentaires  

0
Si l'on boit du thé de Chine de grande qualité, c'est un moment en soi. Lorsque le thé est de qualité, pour l'apprécier pleinement, on est concentré sur le moment que l'on passe avec le thé, on ne s'occupe de plus rien d'autre. Il est évident que cet état d'esprit et cette concentration ne s'appliquent qu'à de très grands thés, et non aux thés de tous les jours.
petitgaiwan.com
petit posté le 03-02-2013 13:00 Citer | Signaler à l’administrateur

0
Sébastien a raison, pour réellement découvrir l'univers du thé il faut se laisser aller à faire des essais et expérimenter !
ThesChinois.com posté le 08-10-2012 15:38 Citer | Signaler à l’administrateur

Laisser un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Retour